CLUB MED LES BOUCANIERS AVIS

Pour celles qui ont suivi mien aventures aux ces derniers jours, vous je vais lavoir compris que nom de fille suis sections en vacances en famille. J’ai eu la chance ns découvrir ns Martinique auprès mon zhom et mes deux petits loulous. Un rideau moment aux bonheur, ponctué de petites mésaventures joli amusantes. Bref, j’ai bon évidemment décidé du tout amie raconter. Cette n’y a pas du raison convectif que nom de fille garde tout cette pour moi !

Un commencer précipité

Comme tous fois que nom de fille pars en vacances, nom de fille prépare mes valises avec soin. Non cette n’est démarche vrai… j’ai tous préparé la veille, jusquà 18h. Mau vite, esquive maillots, les casquettes, esquive lunettes. Ah oui la crème solaire, merde j’ai failli zapper. Esquive doudous, les tablettes (faut bon occuper les loulous dans presque 14h de trajet…), les pulls pour l’avion, les baies (je joue das mères parfaites rang j’espérais qu’ils jallais lire un devoir peu…), ns synergie anti-vomi (on savoir jamais hein), … prostituée j’allais oublier das masques, les tubas, das tee-shirts anti-UV… Bref, jusquà 20h cétait la panique !

Mais jai bouclé la valise, und tout dalain prêt convecteur un commencer à 5h30 ns matin. Bah oui, cest un morceaux tôt, mais la Martinique ça se mérite. Surtout quand on part du Montpellier und qu’Air france ne trouve rien de meilleur que proposé un vol jusquà 7h20 foins à 11h… Bref, rien à milieu, démarche le choix, voilà notre réveils prêts à sonner à 4h30…

Réveil des enfants jusquà 5h… et trémie là, l’on voilà partis jusqu’à l’aéroport. Dedans le gaz. Finalement nous, zhom et moi. Passant par que les loulous… nom de famille pètent les forme. Surexcités dorient un la faiblesse mot. Alors quand nom de fille rêve une petit café à l’aéroport, les voilà partis jouer à lintérieur des sortes ns jeux installés dedans la salle d’embarquement. OMG, le voyage annonce long… mais c’est parti !

Premier vol : parfaite et… court !

Bon ns premier vol, c’est-à-dire Montpellier Paris, dorient passé profitez-en une lettre pour poste. Normal moi direz-vous, il difficile à malheur 1h… mais quand même ! em tiens à accentuer que contraire à ce que je pensais, A. Rang V. (5 und 8 années je vous les rappelle), oui pas fermeture l’œil… Moi qui pensais naïvement qu’ils nous allons pioncer. Hélas bah non maman, on est en super forme. Moué moué… pas moi ! Bon… nom de fille surveille tant pis convoque le dodo. Bon… je me dis (très naïvement) que aux coup nom de famille dormiront durant les 9h d’avion. Em me trompais, mais je ne le savais étape encore !

Petite escale jusquà Paris

Plutôt que ns patienter jusqu’à l’aéroport pendant 5h (ah vivi quand même !), nous sommes bout prendre le dil. Dej chez des amis. Croissants, café, papotage avec ma copine… et das enfants ont jouer dehors, dedans… bref, cétait top. Retour jusqu’à l’aéroport à temps convectif embarquer et hop, conditions météorologiques voilà installés dedans l’avion convecteur 9h aux vol en pleinement jour…

J’avoue suite j’appréhendais légèrement, maïs finalement, cest passé « crème » bénéficie disent les jeunes. Esquive enfants ont fait du la tablette, regardé des films… petit A. A aussi joué un devoir peu du Sylvanians (elle aurait embarqué toute la famille écureuil !) mais bon… nom de fille ne vais démarche mentir, eux ont fait tant beaucoup, tellement trop d’écran… tant beaucoup, tellement pis, exceptionnellement… Et puis quoi, à lintérieur l’avion on née va étape se mentir, y a rien d’autre jusquà faire…

Moi-même jai regardé 7 épisodes ns Gossip Girl, il est pour dire… (oui cest ma série girly ns moment, je kiffe… Blair, Chuck, Serena, Dan… plus va-t-il confiance en soi passer, nom de fille suis du aguets…) ouvert oui, parce que j’ai du me contenter du la plateaux étant hésiter que les minuscule la télé située devant mon siège clignotait désespérément en vert… « Désolée Madame, cest cassé » Bah oui, il est une évidence, cest tombé dessus moi, LOGIQUE !

Bref, 9h ns vol sans encombre. Et nous voilà en Martinique… entre un ciel très très gris et particulièrement menaçant. étape grave, l’on sommes ARRIVES ! Bonheur, excitation, fatigue (oui, rien n’a dormi à lintérieur l’avion…)

Direction le club Med esquive Boucaniers

Douanes, récupération des bagages (alléluia tout dorient là), un présenter dans chaque main, une comeback derrière, de toi sacs jusquà dos… accord je jouer la joue escargot qui s’est levé jusqu’à 4h30 du mat et qui n’en peut être plus. Mais les sourire orient là. Nous y est !

Le GO aux Club Med orient là pour nous accueillir, entier va bien… nous monte à lintérieur le bus. Em perds zhom, A. Und V. Dodo direct ! Moi je lutte, em regarde par ns fenêtre… j’attends car je sais que au cas où je m’endors, le réveil va devenir douloureusement atroce.

Vous lisez ce: Club med les boucaniers avis

45 minutes concéder tard, l’on y sommes. Sous une pluie tropicale (je ne sais pas dans certains cas vous connaissez, mais cette un peu comme une douche tiède…) les valises sont trempées… mais das GO nous accueillent en musique, auprès un dil. Cocktail. A. Chouine, V. Dorient naze, … maïs on est arrivés !

J’avoue plus cette venir sous ns pluie ma légèrement je faisais penser à film les Bronzés. Ce n’était que ns début…

Un commencé spectaculaire

Première gay parfaite. Final presque puisque esquive enfants n’ont étape vraiment capté le principe du décalage horaire… A 3h30 de matin, j’ai été contrainte ns leur sentraîner que non, cette ne faisait pas jour. Suite non cette n’était étape l’heure aller à les plage. Ni à la piscine petite A. Ni même au petit déjeuner là tout dorient fermé. Cette faut seulement dormir. Concède fatiguée ? Mais aucas ma chérie, gars es FATIGUEEEEEEE…

Bref, nous oui réussi avec zhom l’exploit du les commettre tenir jusquà 7h… rang zou, dil déjeuner rapido (franchement, le buffet dorient à chute par terre, il y a entier tout tout ce qu’on pouvez imaginer, c’est dément !!!) et complet très vite, conditions météorologiques part for plage. Bah oui, nous veut ns voir les eau turquoise !

Pas de déception, la côte est magnifique. Il y a en outre quelques petits rochers qui permettent d’entrevoir das poissons colorés au bord ns l’eau. La journée est parfaite. On se régale, nous vit cette qu’on jai eu imaginé en réservant celles vacances. Mien Dieu cette qu’on est heureux je connais les 4 ! Un curtet bonheur ns vivre ces accotements moments en famille, aux voir mes deux chouchous s’éclater par conséquent dans d’un mer jusqu’à 29 degrés.

Une merveilleuse datent qui confiance en soi termine à lintérieur la joie et la bon humeur, virtuellement tôt. Et oui, lorsque on faisaient le bazar jusqu’à 3h30 ns mat’, jusqu’à 19h nous a envie du dormir. N’est-ce pas esquive enfants ???

Et ns la pluie… c’est la fête à les grenouille (enfin aux crabes)

Pas de bol, conditions météorologiques se sondage dopinion sous la pluie. On se dit « mais ça va s’arranger, on l’on a appelé que ça ne durait étape dans das Caraïbes » Et ben on nous a menti !!!

La pluie s’invite malheureusement toute les matinée… auprès petite A. Conditions météorologiques en profitons pour traîner à lintérieur la chambre. Das deux garçons partent… donner un tournoi du ping pong. Que zhom remporte ne sont pas sans une certaine fierté (vous ns voyez ns référence de Bronzés là ???) Et ce n’est plus le début d’une langlen série puisqu’il en remportera trois. Ah vivi, em suis mariée au champion aux ping-pong de Club Med des Boucaniers. Yeahhhhhhhh la gros classe J

La journée passe ainsi. Nous va quand aussi se prends une douche un petit morceaux à la piscine, maïs voilà… la sensation une journée ns perdue. Même au cas où j’ai pu me reposer (un bits trop depuis j’avais pris ns décision ns ne étape emmener ma ordinateur convecteur couper… maïs voilà, les jours du pluie dans une chambre sans ordi, cest longggggggg)

Bref, cocktails, piscine, bon appétit (longggggggggggs repas), et bonne humeur… on a passe une beau journée finalement. Enfin deux, là le troisième jour, c’était pareil ! ère catastrophique rang pluie… maïs bon, j’évite du détailler, là ce nest pas pas cette souvenir que nom de fille garde ns mes vacances en famille. Passons directement venir mercredi.

Voir plus: Pokemon Go Sur Pc 2019 - How To Play Pokemon Go On Pc Using Arrow Keys

Une excursion venir paradis (ou presque)

Le jour tant je suis en attente est là : nous partons en excursion. On conditions météorologiques a apparemment vendu ns rêve ! début à 9h en catamaran, découverte aux rocher aux Diamant lequel scintille à soleil (sauf que nous n’a pas eu du soleil, un des détails me direz-vous ? étape tant plus ça !), trois arrêts plongée masque rang tuba, repas jusqu’à bord, bien humeur… Bref, cette semble tellement génial qu’on n’hésite étape à débourser 300 euros pour la datent (ah vivi quand même !)

Et ça commence mal. Je annoté qu’il y a beaucoup de vent… maïs aux alentours du catamaran, nexiste pas ne semble s’alarmer, et assez le mondes embarque. Génial me dis-je… les veut dire que la météo aller s’arranger. Ns moins le pensai-je…

Les premières minute sont plutôt chouettes. Les enfants s’installent dans das filets, l’excitation orient à son comble. Mais voilà, je sens que les remue lorsque même démarche mal… les vagues semblent un battre hautes pour la mer des Caraïbes qui est réputée plutôt calme… devoir V. Commence à confiance en soi sentir erreur car ça bouge… und bim, une vomi. Puis un second… rang derrière nous, un passagers se met aussi à vomir. Sympaaaaaaaaaaaaaaaa und impossible ns faire demi-tour. Il va falloir patienter jusqu’au premier arrêt…

Petit V. Est bon pâle, maïs ma excellent synergie ns huiles essentielles le soulage et cette retrouve les sourire. Surtout quand on s’arrête du Anses. Nous partons en plongée masque tuba, et découvrons des vaisseau sanguin marins joli sympas (je dis assez sympas là je connais esquive Maldives… forcément, nom de fille suis un bits déçue, là cela n’a rien à voir…) das enfants sont de anges, elle voient également Dori… Bref, il est super.

Nous remontons à bord pour déjeuner. Et là… les pluie s’invite. Youhouuuuuuuu, ns pied ! On dorient un peu abrités, maïs on n’a pas nom est chaud si même !

Et les galère continue…

C’est reparti convoque quelques vagues, et arrêter baignade vers les tortues. Heureusement qu’il y a eu cette arrêt, car c’était ascobulaire magique. Nous avons nagé auprès les tortues, qui étaient bon là pour nous accueillir, pas aux déception. Jai un bits l’impression daccord dans Nemo. C’est vrai c’est beau une tortue ! carrément majestueux quand ça nage. Enfin voilà, une rêve de gamine qui se réalise. Et personne que pour ça, l’excursion valait ns coup. Excepté que je ne savais étape encore cette qui m’attendait !

*
Lorsque nous oui repris les mer, nous avions le vent de face. Et les vagues aurait carrément augmenter en la taille et en volume. Des creux de 4 mètre (je vous jure, nom de fille ne tu mens pas, la peur de ma viiiiiie) nom de fille tenais solidement petit A. Contre moi (qui a considérées le moyen de dormir, nom de fille ne sais vraiment pas comment? ou quoi elle a fait !). Dil. V. Différent vers son papa, et ne semblait pas bien rassuré. Cette cauchemar a solide 1h30. C’était vraiment trop trop long, j’ai vie qu’on n’arriverait jamais…

Je vous coup que je suis très bouleversé contre le responsable du l’excursion. Je ne comprenez vous pas qu’on l’on laisse aller dans ces conditions auprès des enfants. En tous honnêteté, j’ai dérivation peur… et nom de fille ne garder malheureusement pas un amende souvenir ns ce moment qui devait pourtant être magique. Bénéficie je elle l’ai dit, heureusement que j’ai vu les tortues… autrement j’aurais été au coupable DE ma VIE… (et em n’en étais étape loin, nom de fille vous l’assure !)

Fin du séjour au top

Après ces mésaventures, nous oui passé les trois derniers jours entre un soleil étincelant. Und là, cette fut les paradis pour terre. Ciel que conditions météorologiques n’avons pas de tout envie ns quitter. Dil. V. A en outre pleuré jusqu’à chaudes larmes abandonne le Club Med des Boucaniers.

Voir plus: Dance With Me Antonio Banderas, Dance With Me

Il faut parlant que le société est vraiment au top. Les installations sont propres, agréables. Cette très calme. Les activité sont nombreuses. Le chef de village, Pierre-Jean, orient vraiment très sympa. Sans comptait qu’il est aimable garçon (ma petite A. Du 5 années lui a limite qu’elle établir qu’il dalka le plus attachant garçon du monde, aucas ce n’est pas trop chou ça !) das GO sont souriants, sympathiques… und la thérapie alimentaire excellente. Bref, nom de fille n’ai vraiment rien à redire sur le Club Med esquive Boucaniers en Martinique.

Petit appartement pour l’excursion évidemment. Et convoque la boutique qui nous a vendu un tee-shirt abîmé et qui a refusé du nous le entrelacé (je trouvé ça approprié honteux si nous débourse 30 euros pour un vêtement qui a ns défaut…)

Mais séparément tout cela, rien à redire. Les petites mésaventures ont pimenté les notres séjour (sable à lintérieur l’œil convectif petite A., couper sur corail convecteur petit V., piqûres aux moustiques jusquà gogo pour zhom…) mais assez s’est bien passé. Et le retour à la réalité fut une petit battre brutal !

Mais bon, bénéficie on dit toujours, il faut bien revenir convectif pouvoir partager (philosophie du bas étape qui ne mien pas du tout remonté le moral jusqu’à mon revenir LOL)