Coupe de france petit poucet

L’histoire ns Sporting club Combourg a tout d’un conte de fées. Engagé au 5e tour de Coupe de France ce dimanche, le club du 4e division aux district d’Ille-et-Vilaine, créé par une bande de amie au mois d’avril, orient en quête ns nouvel exploit. Spécialiste des tirs au but dans cette campagne, ns gardien antoine Monnier s’est confié à football Mercato.

Vous lisez ce: Coupe de france petit poucet


*
Jérôme, Anthony, Julien, Régis et Boon. Une banda de amie qui s’étaient connu sur les pelouses ns Bretagne, antériorité de vagabonder vers des horizons différents. Parti de la volonté du rejouer ensemble, ns SC Combourg dorient né en avril dernier. Solidarité, convivialité, et particulièrement pas de prise de tête. L’ambiance « bande de potes » a porté ses fruits. Victoire (3-0) contraire St Méloir (D1, trois divisions d"écart) convoque le premier match du l’histoire du club, leur qualifications acquises contre des équipes ns R3 aux 2e und 3e tours, alors l’exploit face à face à Chartres, qui développer six departments au-dessus. L’épopée orient en marche.


ns suite de cette attaquer en justice

Le 5e tour aux la Coupe aux France, tsariste 16 und dimanche 17 octobre, affixe l"entrée en lice des dix-huit clubs du National. Cette aussi l’occasion convoque le SC Combourg, devenu le devoir Poucet du l’édition 2021/2022, de établir un nouvel mixte face jusquà Plancoet Arguenon, formation de Régional 2. Dedans la bourgade de 5800 habitants, déposée pour la chemin qui relier Rennes jusquà Saint-Malo, l’effervescence monte. Artisan des qualifications aux tirs à but des « couleur noire Cats » dans des trois antérieur à tours, les gardien, antoine Monnier, 31 ans, a pris le temps ns nous raconte la naissance d’un société de amis et ses dabord exploits.

Voir plus: Les Neiges Du Kilimandjaro Chanson, Pascal Danel

Foot Mercato : Bonjour Antoine, comment vas-tu for veille ns disputer ns 5e tour du Coupe ns France anti une équipe qui jai évolué six departments au-dessus ?

Antoine Monnier : « em ne suis étape stressé, cette va. J’étais potentiel un bits inquiet à 3e tour. L’objectif était aux passer ns premier tour, par que cétait le entier premier match du club, lequel venait d’être créé. Ensuite, nous savait que dans certains cas on remportait ns 3e tour nous pouvait gagner les maillots (la FFF envoie un jeu de maillots de clubs qualifiés convoque le 4e tour, ndlr). C’était aimable pour ns club, donc je me suis mis une petite pression. Tant beaucoup, tellement dans l’équipe, moi le premier, n’ont jamais joué ns 5e tour ns coupe, mais nom de fille ne suis étape inquiet. On non pas aux tout favori, on doit pour avoir un pourcent ns chance de passer maïs on ne va démarche se priver. Ce qu’on vit entre copains, cest beau. »

FM : Dimanche, cest dans sa stade aux Moulin grand-mère que tu recevez Plancoet Arguenon, convoque une place au 6e tour. Peux-tu l’on décrire cette lieu ?

AM : « ns stade à propos de quoi on joue à Combourg, cette là où on a alger commencé. Cette n’y avait qu’un stade au départ. Un autre complexe a été construction et c’est là que joue le deuxième club de Combourg. Quand boys ont décidé de créer le club, nom de famille ont jai demandé s’ils pouvaient bénéficier à l’ancien stade. C’est un stade avec des rambardes toutes les personnes proches aux la pelouse. Il est un dil. Terrain. Ns pelouse orient correcte, on ne va étape dire qu’elle orient belle. »

FM : Quand nous voit des équipe qui évoluent année divisions au-dessus venir au stade, il venir qu’on puisse sengager un petit compliqué d’infériorité ?

AM : « nous a de bons moyens, boys font en sorte qu’on soit bon équipés convoque travailler dans du bonnes conditions. Cette y a des sponsors qui conditions météorologiques suivent. Nous est conserver à l’aise. Cette n’y a pas ns complexe d’infériorité. Dans certains cas on dorient là c’est qu’on ns mérité. Et aucas on devoir sortir, nous sortira. De toute façon, conditions météorologiques se doute que cela va arriver. Il y a peu du chance qu’on aller au Stade du France (rires). Mais pour un match, on sait que les peut arriver. »

FM : vos exploits ont dû paramètres un jean engouement à lintérieur la communes ? pas trop difficile de sortir dans la rue principale ?

AM : « (Rires) nous ne sommes démarche devenus des stars, mais cest vrai suite quand le société a été dédié en avril, les a je faisais parler dans la communes parce il n’y avait toujours dériver qu’un société à Combourg (il développer en région 2, ndlr). Là-même à propos de quoi la plupart des personnes ont joué de petit. Elle ont de toi projet et conditions météorologiques le nôtre, cette n’y a pas du guerre. Ns Coupe aux France, les a dédié un engouement. Les médias ont beaucoup de parlé aux nous. Au dernier match, contraire Chartres (R1), il y avait à moins 500 personnes. Ça fait aussi parler du la ville, cest positif. ».

Voir plus: Nouvel Album Johnny Hallyday 2014 (3Lp), Johnny Hallyday

FM : comment préparez-vous ce rendez-vous ? Avez-vous échanger vos habitudes au fils des tours ?

AM : « En D4 (plus dil échelon de football départemental), cette y a beaucoup aux forfaits. Là, on n’a étape joué depuis le dernier match du Coupe, il y a quinze jours. Mais ce sont das mêmes habitudes. On s’entraîne de toi jours par semaine, le mercredi et le vendredi. Cette sont des joueurs, lequel sont même à l’origine du club, lequel s’occupent des entraînements. On faire normalement, mais avec l’envie de bien sengager qui dorient décuplée. Conditions météorologiques peut dire qu’on dorient un peu plus sérieux. »

FM : elle venez je connais d’horizons différent ?

AM : « je suis électricien en bâtiment. On bosse tous. Le foot n’est qu’un loisir. Le entraîneur est pêcheur, j’ai un coéquipier qui est dans l’évènementiel, cette y en a une qui dorient électricien-plombier, cette y a un lequel bosse jusqu’à l’hôpital, cette y a des paysagistes, il y a du tout. Des mecs lequel travaillent alger les jours. Parfois, esquive entraînements cette compliqué. Mais là, regardé l’enjeu, nous n’a étape besoin de motivation. »

FM : comment avez-vous complété avec succès à aménager une cohésion en dans certains cas peu du temps ?

AM : « Beaucoup oui raccroché les crampons. Moi ça faisait quatre ans que je ne jouer plus. Quand Anthony Mazelle et jame Blaire m’ont envisagé le projet, les a été une évidence aux dire oui. On doit matin une quarantaine aux licenciés (42). Celles qui ont dédié le Combourg SC, eux sont quatre ou cinq, elle ont étudié tous profil prédécesseur de conditions météorologiques engager. Si on orient là, il est qu’on a été choisi pour commettre partie aux projet. Il y a étape mal aux joueurs qui ont joué reconnaissance haut. En R1, DSR, DH, CFA2. Niveau alliance minimum. On gagne le premier allumettes et après il est l’euphorie. Il ne faut pas être trop confiant, mais d’environ un match… on ne connaissent jamais. Au niveau aux club, tout dorient transparent. Il s’agit ns bande du potes d’enfance. »

FM : une pause de quatre ans, peu aux matches en D4, une match ns Coupe il faut beaucoup de temps convectif s"en reprendre ?

AM : « Émotionnellement surtout, je dirais. Ça a été difficile. Nous est je connais sur notre petit nuage. Déjà qu’on jai eu fait ns beaux exploits avant, mais da on a sorti ns R1. Six departments d’écart auprès nous. Cette beau. Il est dur jusqu’à expliquer, cette faut le vivre. Maïs on maintenir la tête sur les épaules. »

FM : ns Combourg SC a franchi das trois final tours ns Coupe ns France del une sasseoir de tirs à but. Peut-on dire que tu es ns héros aux cette épique ?

AM : « le héros, non. Les premier rencontre qu’on gagne ns tirs à but, c’était contre la ja St Servan (R3, quatre divisions d’écart, 3-3, 4 t.a.b 2), à 2e tour. On menait 3-1 jusquà dix minutes de la finir puis conditions météorologiques se à faire reprendre. Cétait dur à lintérieur la tête. Pendant les séance, ils ratent deux fois, mais nom de fille ne fais aucun arrêt. J’étais frustré. Au troisième tour, contraire Quediac (R3, quatre divisions d’écart, 0-0, 5 t.a.b 3), cétait un allumettes fermé. Là, nom de fille sors une péno. C’est suffisant. à quatrième tour anti l’Espérance Chartres ns Bretagne (R1, six departments d"écart, 1-1, 5 t.a.b 4), je fais leur ou trois arrêts important pendant ns match, mais cest un action d’équipe. Pendant les séance, j’arrête ns premier tir, cette qui lance bon les gars. D’ailleurs, pour les trois séances ns Coupe, nous a marqué nos 15 tirs à but. »

FM : En tant que gardien, tu as un secret pour les penaltys ?

AM : « tous gardien a son intuition. Nom de fille fonctionne ns façon particulière, mais cest aussi beaucoup venir feeling. De le le troisième jour tour, jai un truc. Ça ma réussi, j’ai arrêter deux pénos bénéficie ça. Les pénos, dans certains cas tu n’en arrêtes aucun, également si ton équipe passe, tu es frustré. Jai un côté, mais nom de fille te les dirai del le allumettes (rires). L’adversaire voit beaucoup d’articles qui parlent de nous, nous ne connaissent jamais. »

FM : Tu croire à l’espionnage industrialisé ?

AM : « on ne à savoir jamais, auprès les réseau sociaux… nous peut entier voir. Par exemple, les tireur aux la qualification pour le 4e tour, contre Quediac, bénéficie la vidéo de tir à but ns la victoire orient passée en anneau sur les réseaux sociaux, il n’a pas eu le carrément de tirer à tour suivant. Simplement pour ça. C’est tellement beau ce nous vit, qu’on veut maximiser les notres chances. »

FM : les poste du gardien, les gars y venir parce que personne ne voulait aller au goal, ou bon c’est accent poste depuis toujours ?

AM : « En U13, j’ai décidé ns prendre ns poste ns gardien de que j’étais feignant. Nom de fille n’aimais étape courir. Jai choisi cette poste, mais cette loin être le concède simple. Lorsque tu faire un merveilleux match, cest génial. Maïs quand tu faire un mauvais match, gars prends un cible casquette, personnes te sens dans ton bulle, t’es assez seul. »

FM : Tu ont un modèle à cette poste ?

AM : « vénétie Costil und Edouard Mendy. Em suis très fan ns Stade Rennais. J’ai des copains qui en jouant là-bas. Normalement, nom de fille fais esquive déplacements européens aux Stade Rennais. J’étais des final épopées, avec deux joueurs de Sporting Club aux Combourg. Il y a aussi des supporters de Paris venir club. Par conséquent on a alger raté le Rennes-PSG (2-0), pour 3 octobre on joué notre 4e tour du Coupe de France contre Chartres. Cétait un merveilleux week-end. »

FM : quoi sont les objectifs du jeune SC Combourg ?

AM : « Le club vient tout juste ns voir le jour. Conditions météorologiques a une seule équipe séniore. L’objectif c’est du monter en D3. De finir champion. Ensuite, c’est ns faire un voyage en coupe, convecteur nous permettre du jouer. De qu’on orient quand même une quarantaine de licenciés et il y a beaucoup de gars qui ne jouer pas je connais les dimanches. Eux sont d’autant concéder importants passant par que cest un peu notre kop. Ce sont elle qui nous poussent pour le bord aux terrain. Heureusement elle sont là. En fin de saison, le cible c’est que assez le monde ait le aussi temps ns jeu.

FM : cette paraît que vous avez reçu des messages ns félicitations ns la part de plusieurs advantages et vieille pros. C’est grisant j’imagine…

AM : « Oui, nous a Etienne Didot, Robert Pires, vexent Demarconnay, jérôme Rothen, Dimitri Bertaud, ludovic Butelle, Gaël Danic, Alexandre Coeff… par des les gars qu’on connaît, qui connaissent quelqu’un qui sait quelqu’un… Là, j’attends une surprise une joueur ns Stade Rennais, un copine à moi. Cest le société phare proche de Combourg, ainsi c’est quelque page qui marque. Et ça attractif encore concède le regard des gens. »