L homme de fer film

Cet hymne pour liberté, suite ns L’Homme de marbre, est emblématique de la démarche artistique et politique d’Andrzej Wajda.

Vous lisez ce: L homme de fer film


*

*

*

Résumé : Pologne, honorable 1980. à moment où éclate la battre des page web navals aux Gdansk, Winkel, une journaliste du radio-télévision, est frais par les les autorités de faire une enquête sur une des leaders aux mouvement, Maciek Tomczyk, et d’en brosser un portrait morceaux flatteur afin aux le compromettre...

Voir plus: Envoyer Du Vin Aux Usa - Comment Envoyer Du Vin À Des Amis Américains


Critique: L’Homme du fer orient la suite ns L’Homme du marbre, parvenu par Wajda en 1976. Auprès le recul, il peut un m considéré profitez-en le second volet d’un triptyque qui deviendra achevé moyennant L’Homme de peuple (2013), biopic de Lech Walesa, avant-dernier film du cinéaste. Le premier intérêt du L’Homme ns fer dorient d’avoir lété «tourné jusqu’à chaud», au moment d’où le unifié Solidarnosc (Solidarité), trouvé par Lech Walesa, confiance en soi battait pour sa accréditation officielle et réclamait des libre démocratiques. Le cinématique mêle article de fiction et référence explicites jusquà l’actualité polonaise, étayées par des document authentiques, issus ns reportages, notamment ns journaux télévisés. Lech Walesa apparaître par ailleurs au opération d’images d’archives, maïs aussi à lintérieur son propre rouleau à l’occasion du passages fictionnels. L’œuvre longtemps L’Homme de marbre par sa thématique, reprenant le personnage du la décalage Agnieszka (Krystyna Janda), coupler impliquée du syndicaliste Maciek (Jerzy Radziwilowicz). Cette dernier n’est est différent que le fil de Mateusz Birjut, ouvrier militante assassiné pendant les grèves ouvrières du 1970, und qui dalain le protagoniste de L’Homme de marbre. Ns récit orient à les fois effectivement et subtil, avec son ossature aux «film dossier» structuré en ns série de flash-back, comme aucas le Costa-Gavras aux Missing revisitait das audaces narratives du Welles de Citizen Kane. Les mises en abyme du scénario, combinées jusquà un réel souci du réalisme historieta et à une démarche d’engagement citoyen, aboutissent à un cinématique hautement respectable, tant par son jm formel que moyennant son humanisme universel. Qu’il film le beau visage tourmenté rang déterminé du Krystyna Janda ou qu’il reconstitue esquive revendications collectives dans les assemblées générales, Wajda fuit l’émotion gratuite trop que les pamphlet manipulateur, et confiance en soi présente prendre plaisir une «conscience artistiquement et morale ns cinéma du son pays» (Le Monde). à distance d’être un cinéaste officiel aux régime devenu dissident, Wajda était prédécesseur tout un amoureux fou de la balan et le sien peuple, au cas où souvent menacés et déchirés à cours ns l’Histoire. L’Homme ns fer retrouve donc les ambition et ns souffle aux Kanal/Ils aimaient la vie (1957), le sien second longue métrage, lequel traitait ns courage et de la dignité ns peuple polissage lors aux l’insurrection de ghetto ns Varsovie. Présenté à Festival du Cannes 1981 à l’insu des les autorités officielles polonaises, L’Homme de fer reçut la Palme d’or. Les 13 décembre du la aussi année, l’état aux siège était instauré en balan et Wajda restrictions à quelques âge d’exil.

Voir plus: Le Bitcoin C Est Quoi, Le Bitcoin ? Le Bitcoin, C’Est Quoi Exactement


*
Une présentation aux ZEBRA cinématique Studio (Studio Filmowe ZEBRA) en collaboration avec le Polish cinématique Institute. Restauration la peinture en 2K jusqu’à partir de négatif colorisation 35mm menée par Daniel Pietrzyk avec Aleksandra Kraus à Yakumama Film. Réhabilitation sonore jusqu’à partir aux la bande magnétique originale moyennant Tomasz Dukszta. Supervision de lart du administrateurs Andrzej Wajda, du chef-opérateur Jerzy Łukaszewicz et du l’ingénieur de son Piotr Zawadzki.
*
Cannes classics 2017
*
Festival ns Cannes 1981: palmé d’or